Odon Vallet, Une autre histoire des religions, tome 2 : Le Dieu du croissant fertile


D. a plus d’un nom !

couverture du tome 2, histoire des religions

Ce n’est pas seulement YHWH, le D. d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et de celui qu’Odon Vallet nomme le fils de l’Homme mais, plus largement le D. du monothéïsme. L’auteur envisage les conditions de l’apparition du monothéisme en 5 parties, soulignant la nécessité d’être bien nourri pour envisager une telle innovation. Le croissant fertile est la plus ancienne civilisation néolithique, celle qui invente l’agriculture, l’élevage, l’écriture et le culte de la loi.

L’état de droit commence avec le code d’Hammourabi. Le D. unique, c’est le “Dieu de l’histoire”, D. dans l’histoire, puis du sanctuaire unique. Cette reflexion autour du “sanctuaire unique” pose la question de l’universalisme auquel prétendent les monothéismes, ce point de vue devant être grandement relativisé en ce qui concerne le
judaïsme qui ne présente plus aucun prosélytisme. Si D. intervient dans l’histoire, en Occident (un Occident qui commence au Proche Orient ) le politique peut-il l’associer à son pouvoir ? C’est l’option retenue dès la conversion des empereurs romains au IV et V siècles. Dès lors, ils se rendent de mutuels services. Doit-on compter au nombre des services rendus par les empereurs la convocation des conciles et la fixation du dogme ? Ou, au contraire, est-ce un service que D. rend aux pouvoirs ?

Sur le plan théologique, la question peut se re-formuler de la façon suivante : Faut-il remplacer la loi par le dogme ? Odon Vallet propose des pistes de réponse aux deux groupes de questions. Pour envisager correctement le premier groupe de questions, il faut aussi évoquer l’Islam, « dernière production religieuse du Croissant fertile” mais née dans le désert. S’il reprend la tradition des prophètes sans concession à l’héllenisme, il associe tout autant D. et le prince.

Le tome 6, “le sacre des pouvoirs” envisage les conséquences. En ce qui concerne les questions sur la loi et le dogme, outre le tome 5, “l’esprit des savoirs”, on élargira la question dans ses conséquences pour notre siècle, en consultant en ligne, dans l’excellente revue CrossCurrents l’article de Ruth Gross,“le dialogue inter-religieux, un défi pour les monothéismes” (en anglais).

recension par Mulot

Technorati Tags: , , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2000/10/10/odon-vallet-une-autre-histoire-des-religions-tome-2-le-dieu-du-croissant-fertile/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :