Les bons samaritains


Cher Nicolas,

Lors de ta magnifique prestation à la première réunion du Conseil français du culte musulman, tu as déclaré être catholique. Cela m’a bien plu. Je me suis dit « Chouette, voilà un type avec lequel j’ai quelques valeurs communes » enfin à quelques détails prêts.

Sûrement, quand t’étais petit on t’as raconté une parabole qui commence comme cela :

« un homme descendait de Jérusalem à Jéricho… »

La suite de l’histoire est assez terrible : il est dépouillé par des brigands et laissé pour mort au bord de la route. 3 personnes passent. les deux premiers sont des huiles de la République qui passent sans s’arrêter et le dernier un quidam qui lui vient en aide au malheureux, le panse et paye son hébergement dans une auberge en précisant qu’à son retour il paiera les frais excédentaires.

Or, je ne me souvenais pas, qu’à la fin, le quidam était traîné devant le Sanhédrin et enfermé au centre de rétention de Coquelles pour délit de solidarité comme l’ont été récemment Charles Frammezelle et Jean-Claude Lenoir. Je te dis cela parce que tu es ministre de l’intérieur et des cultes. Je constate avec regret que les différences entre nos instructions religieuses sont bien plus profondes que je ne l’imaginais et ne se situent pas où tout le monde me le disait. Encore que, les petits gars se réclament eux aussi du catholicisme ???? Cela ne serait pas être le même ????

Bien entendu, je n’imagine pas que tu ailles toquer à la porte de ton collègue Garde des Sceaux pour lui demander de faire quelque chose. Tout de même, tout de même ?? Avant d’aller devant le juge, ils ont bien dû passer par tes services. Je me souviens avec émotion de ce juge qui avait relaxé une femme accusée de vol proclamant « l’état de nécessité » parce qu’elle s’en prenait exclusivement au rumsteack pour nourrir ses enfants.

Notre fière devise de la République Laïque proclame « Liberté, Egalité, Frater… « . Je ne vois plus bien la fin du mot qui s’efface, avec le temps du fronton de nos mairies. Déjà, sur « Egalité« , il y a des banlieues où l’on a bien des difficultés à le mettre en pratique, comme s’il était déjà effacé.

Il me semble que le jugement de Jean-Claude Lenoir et Charles Framezelle donne comme un coup de burin supplémentaire au troisième mot de la devise.Si les deux derniers continuent de s’effacer, je ne vois pas bien ce qu’il restera du premier.

« Donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour »

En attendant, je requiers l’honneur d’être comptée au nombre de ceux qui soutiennent l’accueil des étrangers en situation irrégulière. Je déclare être l’un d’eux. Je déclare avoir aidé des étrangers en situation irrégulière. Je déclare avoir la ferme volonté de continuer à le faire en mon âme et conscience.

De même que je réclame un changement radical des politiques à l’égard des immigrés et des étrangers, je réclame le droit à la solidarité, contre la logique des États.

Si la solidarité est un délit, je demande à être poursuivie pour ce délit.

Cordialement,

Mulot

indexation

Identificateurs Technorati : , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2003/06/11/les-bons-samaritains/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :