le wikipédia italien se ridiculise


L’encyclopédie wikipédia, version italienne, a entrepris de traduire l’article du wikipédia français « Thèse Mythiste (Jésus non historique)« . Malheureusement, l’un des contributeur de Mito di Gesù a fait du zèle et a ajouté à l’article français un « courant académique protestant » dans lequel il affirme que Rudolph Bultmann était mythiste et, de ce fait, soutenait que Jésus de Nazareth n’avait pas de réalité historique alors que Bultmann soutient que la reconstitution historique de la vie de Jésus est impossible, ce qui est passablement différent.

On peut penser que l’auteur de ce paragraphe a mal compris ce que Bultmann entendait par démythologisation. Si l’usage de ce mot, dans l’idiome de Bultmann vous échappe, vous pouvez raffraîchir vos connaissances sur le site de l’église Réformée d’Auteuil. L’usage de ce mot ne s’applique pas à la personne de Jésus mais au genre littéraire des textes évangéliques.

Il apparaît donc que l’auteur de ce paragraphe parle par ouï-dire et n’a jamais lu ni le « Jésus, Mythologie et démythologisation » traduit en France aux éditions du Seuil en 1968 (édition allemande 1926, édition italienne 1972), ni la thèse d’André Malet de 1962 Mythos et Logos.

Quatre tentatives de supprimer le paragraphe (en 2 jours) se sont soldées par 4 retours du paragraphe dans la page . Il est clair que les contributeurs tiennent beaucoup à cette erreur en dépit des explications qui leur ont été données dans la page de discussion en 2 langues à défaut de l’italien, avec le livre qui va bien.

N’insistons pas ! On passerait vite pour un vandale !

Technorati Tags: , , , , , ,

powered by performancing firefox

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2007/01/06/le-wikipedia-italien-se-ridiculise/trackback/

RSS feed for comments on this post.

10 commentairesLaisser un commentaire

  1. That is RIDICULOUS! That illustrates perfectly why Wiki cannot be trusted.

  2. Well ! I tried to give them a warning but administrator reverted my cancelation of the paragraph.

    I didn’t suscribe an account on the Italian wiki because I’m able to read a book or a periodical (or understand a conversation) but unfortunately I’m unable to write anything in a correct way. Administrators don’t rely in anonymous contributors.

    But they don’t rely also in trained scholars as one of our felows (Stuart Little) made the experience on the French Wiki.

    Benoit

  3. Bonjour. Pour l’anecdote ou un peu plus je signale que le problème que vous évoquez se pose aussi dans l’autre sens (de l’italien vers le français), dans le domaine Histoire contemporaine. A la fin de l’année 2007 un facho qui signe Pramzan, et qui d’après ses erreurs de traduction est italien d’origine, a commencé à soi-disant traduire sur fr.wikipedia.org, des notices du site italien. En certains cas il n’a pas eu besoin d’en « rajouter », puisque le site italien est lui-même un des hauts lieux de la propagande facho-ingénue. Mais en d’autres cas ce grenouille-de-Benito y a ajouté des fantasmes de son propre cru, que la propagande facho elle-même n’avait en son temps pas osées. Ainsi Michele Schirru, fusillé en 1931 à Rome pour son projet d’attentat contre Mussolini, se voit-il présenté comme ayant été… renié par son père. Nous en reparlerons, lorsque les poules auront des dents (ailleurs que sur wikipedia, bien sûr). Cordialement.

  4. On 5 mai 2008 at 11:24 Luc Nemeth Said:

    Bonjour. Pour l’anecdote ou un peu plus je signale que le problème que vous évoquez se pose aussi dans l’autre sens (de l’italien vers le français), dans le domaine Histoire contemporaine.

    Oh ?? Ma critique n’avait rien contre le caractère italien de ce wikipédia ; il s’agissait juste d’exposer le caractère moins disant culturel de certains des auteurs qui écrivent n’importe quoi sans vérifier.

    Par exemple je suis en train de boucler un article sur une authentique sonnerie proférée dans l’article sur les églises uniates que sont auteur veut absolument nommer autrement parce « uniate » ne serait pas politiquement correct.

    Laissez moi le boucler vous allez rigoler !

  5. … le plus piquant, dans le cas précis qui m’amenait, est que fr.wikipedia.org n’accorde même pas sa mandoline avec it.wikipedia.org. En effet j’ai dénoncé cette fraude, dans la rubrique : « discussion » de l’article italien concerné -et sans qu’apparemmment cela ne pose problème du côté italien !

    Bon allez, je vous laisse boucler votre article, moi aussi j’en ai un à boucler. Il s’agit de l’affaire Dreyfus. Certes le sujet n’est pas très drôle, mais je suis sûr que les lecteurs seront bien amusés d’apprendre que jusqu’au 10 octobre 2007 on pouvait lire, en première ligne de la notice concernée, sur fr.wikipedia.org : « L’Affaire Dreyfus est une erreur judiciaire » (sic).
    Cette notice étant hyper-verrouillée je leur ai donc écrit pour leur expliquer que la phrase « L’Affaire Dreyfus est une erreur judiciaire » constitue ce qu’on appelle un oxymore (puisqu’une affaire, par définition, apparaît lorsque l’opinion dite publique estime être en présence d’autre chose que d’une simple erreur). Ils ont, pour une fois, consenti à rectification partielle, mais je ne suis pas sûr que le wikicéphale à qui je m’adressais aît bien compris le mot « oxymore », et mon impression est plutôt qu’il a tout simplement eu peur, vu qu’il s’agissait ici de Dreyfus, dont la notoriété dépasse quelque peu celle de Michele Schirru…
    Cordialement

  6. Luc Nemeth Said
    fr.wikipedia.org n’accorde même pas sa mandoline avec it.wikipedia.org.

    Personnellement, je trouve cela savoureux. Dans l’article sur les thèses mythistes dont il était questions sur la wikipédia italienne, on se rend compte des conséquences du manque de tradition de critique historique du christianisme en Italie.

    A l’heure actuelle l’article homologue de la version française est parvenu à quelque chose qui commence de se tenir. Il est toutefois interdit d’y dire :

    *que Bernard Dubourg était un rigolo parce qu’il fondait sa thèse sur une compréhension de la guématrie qui n’arrive qu’avec le 13 ou le 14ème siècle (un peu tard pour que les rédacteurs des évangiles l’utilisent) et qu’il ne connaissait rien de la bibliographie classique de la quête du Jésus historique ou encore que le même Dubourg attribue à certains auteurs des erreurs qu’ils n’ont jamais commises ou des propos qu’ils n’ont jamais tenus car cela suppose qu’il n’a pas eu le livre en main. Un zélateur de Dubourg se charge de lancer la meute wikicéphale (trademark Nemeth) contre l’audacieux qui tente l’affaire ;
    *que les thèses mythistes sont démonétisées depuis 1933 et ne sont plus défendues que par des amateurs autodidactes. Là c’est le lobby athée radical qui s’y colle.

    Il y a donc des chasses gardées où l’inculture s’impose en organisant le désordre et où la pose de 100 références académiques agrave plutôt le cas de l’audacieux spécialiste du sujet quand il tente d’exposer quelque obscure clarté

  7. Le problème est assurément la façon dont l’inculture, s’IMPOSE, car pour le reste il n’y a pas de honte à être incultes. Mais en ce cas mieux peut-être commencer par se cultiver, avant d’ouvrir boutique.
    Il me semble d’ailleurs que nombre de critiques tiennent insuffisamment compte du facteur commercial (bien entendu au centre de cette entreprise).
    Prenons par exemple les dérives racistes et antisémites. Dans certains cas, leur auteur est de toute évidence un idéologue. Mais en d’autres cas elles semblent plutôt obéir à la bonne vieille recette, qui nous rapprocherait plutôt du journal Marianne (ou autres) que de l’extrême-droite : « tout ce qui sent le soufre fait vendre » ! Et seule cette logique commerciale à mon avis permet d’expliquer qu’à la limite on peut aussi bien se trouver confronté, sur wikipedia, à des comportements de « politiquement correct » très loin poussé, qu’à des insanités. Pardonnez-moi d’avoir été sentencieux.

  8. Luc Nemeth a dit :
    Le problème est assurément la façon dont l’inculture, s’IMPOSE, car pour le reste il n’y a pas de honte à être incultes.

    Je suis 100% d’accord avec vous : il y a d’autant moins de honte à être inculte que ‘expert est celui qui sait presque tout sur presque rien.

    Mais, pour dire que tel propos est un travail inédit (TI en novlangue interdit sur WP) encore faut-il avoir une idée de ce que se publie dans le domaine ou pour déclarer que Machin qui met 4 notes de bas de pages pour une phrase impose ses idées, il faut non seulement être incute mais être fier de l’être.

    J’ai vu un type obtenir le banissement pour vandalisme d’un contributeur qui avait osé écrire que dans les évangiles « Marie est d’excellente famille ». Celui-ci était d’uné évidente ignoarnce satisfaite car, même dans une lecture de base, lire en Luc 15, que Marie allait voir sa cousine « femme du prêtre Zaccharie » suppose qu’elle est de famille aristocratique. En outre, si l’on va plus avant, il y eut toute réflexion scolastique sur le nom de sa tribu. Mais le plouc était administrateur, il avait envie de bloquer un utilisateur

    C’est la bétise dangereuse, celle qui transforme un type peu cultivé en plouc.

    Luc Nemeth a dit :
    “tout ce qui sent le soufre fait vendre” !

    Certes. Pendant que vous êtes dans la logique commerciale, il faut ajouterque le modèle économique est une entreprise qui ne paye pas ses ouvriers et es mène au fouet. L’esclavage, en quelque sorte, d’autant que wikipédia sert de base à des dérivés commerciaux.

    C’est donc une entreprise qui vit de la charité publique et qui exploite des esclaves avec la carotte de devenir administrateur, qui donne le droit de bloquer les pages, les contributeurs, de les diffamer, les harceler, les intimider, d’imposer des sottises en toute impunité. C’est une rémunération symbolique en ce sens que les administrateus se prenent pour « la communauté ».

  9. […] “même professeur d’hébreu, tu n’es pas reconnu par les juifs” 5Voir Le wikipédia italien se ridiculise où d’autres mythistes annexaient un auteur célèbre faute de l’avoir lu ! 6Dans […]

  10. Il est certain que nous sommes ici, comme vous le disiez le 6 mai 2008, face à la bétise dangereuse : « celle qui transforme un type peu cultivé en plouc ». Mais, loin d’être une bêtise ordinaire, il s’agit d’une bêtise informatique ; et c’est là, ce qui lui permet de s’afficher (outre bien sûr les moyens de diffusion qui sont les siens, et le fait que l’accès est gratuit). Car enfin imaginons des gens qui dans le monde réel s’amuseraient à parler de ce dont ils ignorent tout, à distribuer les bons et les mauvais points, et pour finir bien sûr, à se poser en comité d’arbitrage : ce serait l’hilarité générale. Ou bien encore un dictionnaire-papier qui aurait fait sien, le célèbre aphorisme d’Erik Satie, « bien que nos renseignements soient faux, nous ne les garantissons pas » : il est clair que le client passerait son chemin. Or, si wikipedia n’abuse vraiment qu’un public un peu crédule (celui qui en s’y reportant, compte y trouver de l’information vérifiée) il n’en reste pas moins que d’autres, qui ont fait des études, n’y voient pas d’autre anomalie. Encore plus fort, que l’autorité de la chose jugée : l’autorité, de ce qui est affiché sur un écran…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :