légendes urbaines : oecuménisme unlimited


un oecuménisme inattendu

Sur le site de niouzes de Vox Dei, un site de propagande évangélicaliste, « Nicolas » –peut-être le webmestre de ce site, Nicolas Ciarrapica, mais rien n’indique plus d’identité– apporte cette nouvelle neuve :Conseils des cardinaux au futur pape… Jules III ! avec la mise en valeur de l’autorité qui source la nouvelle : « (Truth/ BNF) ». Il s’agit de « conseils que les cardinaux donnèrent au pape Jules III à son élection en 1550. »
Voici un extrait de ce « document » supposé conservé à la Bibliothèque nationale de France.

« La lecture de l’Evangile ne doit être permise que le moins possible surtout en langue moderne et dans les pays soumis à votre autorité. Le très peu qui est lu généralement à la messe devrait suffire et il faudrait défendre à quiconque d’en lire plus. Tant que le peuple se contentera de ce peu, vos intérêts prospéreront, mais dès l’instant qu’on voudra en lire plus, vos intérêts commenceront à en souffrir.

Voilà le livre qui, plus qu’aucun autre, provoquera contre nous les rébellions, les tempêtes qui ont risqué de nous perdre. En effet, quiconque examine diligemment l’enseignement de la Bible et le compare à ce qui se passe dans nos Eglises trouvera bien vite les contradictions et verra que nos enseignements s’écartent souvent de celui de la Bible et, plus souvent encore, s’opposent à celle-ci. Si le peuple se rend compte de ceci, il nous provoquera jusqu’à ce que tout soit révélé et alors nous deviendrons l’objet de la dérision et de la haine universelles. Il est donc nécessaire que la Bible soit enlevée et dérobée des mains du peuple avec zèle, toutefois sans provoquer de tumulte »(Feuille Bibliothèque nationale 1089 . Volume II . page 641-650 – références Fond Latin n°12558 – Année 1550)

On trouve le même texte publié avec le même sérieux sur le site « L’évangile au Quebec« , un autre site de propagande évangélicaliste.

Ce document est un faux historique, dont l’auteur fut Pier Paolo Vergerio (1498-1565). Ce dernier fut un évêque catholique qui après avoir été destitué de l’épiscopat, en 1549, fuit en pays protestant, adhéra à la Réforme et se distingua ensuite par la production de nombreux écrits contre l’Église Catholique sous forme de satires.

Le texte fut amélioré en 1882 dans le livre« Roma Papale » (Rome Papale), de Luigi Desanctis, publié à Florence. La liste des cardinaux ayant signé est ajoutée.

il est alors reproduit, sous la référence « Document historique au temps de la réforme, Rome et la bible Feuille B – n.1088 – vol. II – pages 641-650 » dans une revue hebdomadaire intitulée « The Truth » (La Vérité…) publiée à Jérusalem le 3 novembre 1911. On trouve là la magie de ‘l’imprimé et de l’auttorité flatteuse qui accrédite.

Il ressort intégré dans un article “La crainte du Catholicisme pour la Bible” publié dans “The converted Catholic magazine”, un magazine de propagande en mars 1944

Le document est quelquefois cité par les Témoins de Jéhovah afin de « démontrer » comment l’Église Catholique aurait délibérément et d’une manière impie, caché la « vérité biblique » à ses fidèles. Il ressort en version française, en 1956, dans un magazine publié par les témoins de Jéhovah : « la Tour de Garde » , puis, en 1958, dans un autre magazine publié par les témoins de Jéhovah « Réveillez-vous ».

On assiste donc à un oecuménisme inattendu des courants fondamentalistes, ceux là qui ne peuvent exalter leur foi qu’en dénigrant l’église des autres. Si le complot est exclu, on peut se demander si l’ignorance n’est pas plus universelle que le bon sens ? Un simple coup de fil à laBNF eut renseigné les rédacteurs sur la faible qualité de cette référence.

la méthode

On peut s’interroger sur cette méthode de prosélytisme qui propage une doctrine vendue pour « vraie » à l’aide d’un véritable « mensonge sur Autrui » (René Girard). Dans ce cas de figure peut-on ajouter foi à ces propagateurs de fausses nouvelles ? La méthode est identique à celle du site athée « TruthbeKnown » quand il propage cette autre légende urbaine sur Léon X.

Léon X aurait déclaré :

« On sait de temps immémorial combien cette fable de Jésus-Christ a été profitable à nous et à nos proches. »

Cette citation, rapportée par Jean-François Pic de la Mirandole, comme donnée en réponse au cardinal Pietro Bembo, est extraite de The Pageant of Popes, satire contre les papes du polémiste anglais John Bale (1495-1563).

Cet oecuménisme est en core plus inattendu qu’on l’imaginait ! C’est celui de la méthode !

Remerciments à :

Tektononics : « Leo’s Line » qui donne la trace de cette dernière citation reprise sur tous les sites fondamentalistes athées

indexation

echnorati Tags: , , , , , , , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2007/05/26/legendes-urbaines-oecumenisme-unlimited/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. C’est très bien cet article, cher Pharisien. Je vous embauche 😉

    Glaux


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :