qu’estce que Dieu ?


John Hick, God Has Many Names, Birmingham University Press, 1988, pp. 102, traduction Mulot

Au premier cercle, nous rencontrons un problème de terminologie auquel aucune solution satisfaisante ne peut être proposée. Comment devons-nous nommer cette réalité transcendante à laquelle nous supposons que la religion constitue la réponse humaine ? On peut pencher initialement pour le rejet de « Dieu », parce que trop théiste – si l’on retient que l’éventail des religions inclut les plus grandes traditions non-théistes comme les théistes – et considérer des alternatives telles que « Le Transcendant », « Le Divin », « Le Dharma », « l’Absolu », « Le Tao », « L’Etre en soi-même », « Brahman », « L’ultime réalité divine ». Le fait est que nous ne disposons pas d’un terme parfaitement libre vis à vis d’une quelconque tradition ou susceptible de les transcender. C’est pourquoi on en vient à utiliser le terme fourni par l’une de ces traditions, toutefois l’utilisant (ou ayant conscience de mal l’utiliser) d’une façon qui force ses frontières. Comme chrétien, je serais assez d’accord pour utiliser « Dieu » mais je ne l’utiliserais pas dans son sens absolument théiste. C’est donc un danger pour l’auteur comme pour le lecteur de passer sans l’avoir remarqué et de régresser au sens strict et standard de ce terme ; tous deux doivent demeurer vigilants contre cela. Je parlerai donc de Dieu dans ce qui suit, avec cette restriction importante que c’est une question ouverte de savoir à ce moment du propos, si Dieu est personnel. Nous serons conduits, je le présume, à distinguer Dieu de « Dieu comme il est conçu et perçu par les hommes ». Dieu n’est ni une personne ni un objet mais la réalité transcendante telle qu’elle est conçue et expérimentée par diverses mentalités humaines, notamment soit de façon personnelle, soit de façon non-personnelle.

La conception générale de cette distinction, d’une part, la Déité dans toute sa profondeur infinie, au delà de la conscience et de l’expérience humaine et d’autre part, la Déité comme une expérience finie dans l’expérience humaine, est ancienne et très répandue. Peut-être la forme la plus explicite de cette distinction est celle entre Nirguna Brahman, Brahman sans attributs, au delà du champ de langage humain et Saguna Brahman, avec des attributs, connus dans l’expérience religieuse humaine comme Ishvara, le créateur personnel et prince de l’univers. Chez le mystique occidental Maître Eckhart (Meister Eckhart) est distinguée la Déité (Deitas) et Dieu (Deus) ; et Rudolf Otto, dans son étude « Eckhart et Shankara » dit : « Ici même se rencontre la plus extraordinaire analogie entre Eckhart et Shankara : loin au dessus de Dieu et du Seigneur personnel se trouve la Déité, entretenant une relation identique à celle que tient Brahman envers Ishvara ». Les Écritures Taoïstes, Tao Te Ching, commencent par affirmer que « Le Tao qu’on peut exprimer n’est pas le Tao éternel ». Les mystiques de la Kabbale juive distinguent entre En Soph, l’absolue divine réalité, au delà de toute description humaine et le Dieu de la Bible ; chez les Soufis, Al Hacq, le Réel semble être un concept similaire, comme l’abyssale Déité soutenant la personnalité d’Allah. Plus récemment, Paul Tillich a parlé du « Dieu au delà du Dieu du théisme » et dit que « Dieu est le symbole de Dieu ». Whitehead et les théologiens du Process qui l’ont suivi distinguent entre la nature primordiale et la nature conséquente de Dieu, la première étant la nature de Dieu soi-même, l’autre étant constituée de son inclusion dans le monde et la réponse du monde.

Published in: on 14 juillet 2007 at 10:40  Comments (4)  

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2007/07/14/questce-que-dieu/trackback/

RSS feed for comments on this post.

4 commentairesLaisser un commentaire

  1. Dieu n’est ni une personne ni un objet mais la réalité transcendante telle qu’elle est conçue et expérimentée par diverses mentalités humaines, notamment soit de façon personnelle, soit de façon non-personnelle.

    Ah, voilà du concret. Bien des choses à dire sur cette définition, mais je vais commencer par un point de détail : à quelle « façon non-personnelle » Hick fait-il référence ?

  2. Jeff Said:
    à quelle “façon non-personnelle” Hick fait-il référence ?

    John Hick est très influencé par le concept du Brahman hindouiste parce qu’il a longtemps vécu en Inde. Toutefois, il signale bien qu’il choisit d’utiliser le concept pour illustrer la distinction entre la réalité et la représentation parce que, lointain, il permet de dépassionner le débat. Mais il parle aussi de Eckhart, et d’autres penseurs plus occidentaux.

  3. à quelle “façon non-personnelle” Hick fait-il référence ?

    Je n’ai pas lu Hick, mais il me semble que la façon « non-personnelle » dont il est question est la « façon sociale », c’est à dire lorsque le sentiment du divin, mystique et personnel par essence, doit rencontrer la société en tant que groupe organisé avec ses règles et ses priorités. Comment concilier une « réalité transcendante » vécue individuellement « chacun selon son espèce », et la « norme » théologique du groupe humain.

  4. Pierre Engel Said
    à quelle “façon non-personnelle” Hick fait-il référence ? […]
    il me semble que la façon “non-personnelle” dont il est question est la “façon sociale”, …

    Heureusement que vous précisez que vous n’avez pas lu Hick ! C’est un théologien ayznt une grande expérience des religions asiatiques. Il a donc été amené à réfléchir à une conception de la déité, plus exactement à l’expression des conceptions de la déité selon le contexte culoturel qui produit ces expressions diverses. Il est donc difficile de réduire Hick à la conception du sens commun.

    Pierre Engel Said
    lorsque le sentiment du divin, mystique et personnel par essence,

    Epliquez moi cela « personnel par essence », surtout ce que vous entendez dans l’expression « par essence » ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :