Claude Geffré : précision


Suite à la remarque de l’ami Valère, ci dessous, J’ai demandé quelques explications à un ami jésuite. Claude Geffré n’est pas encore « condamné« , mais seulement « inquiété« .

Alors comment Yves Congar o.p. , un autre dominicain, décrit-il la procédure ? Congar était convoqué à Rome, séance tenante et devait y rester un certain temps pour rencontrer des gens. Séance tenante, donc tant pis pour les rendez-vous et les émissions de radios (car Congar en faisait). Ses interlocuteurs ne lui parlaient de rien de précis mais, à d’autres occasions, lui demandaient des précisions, par écrit et de façon formelle, sur tel aspect de l’un ou l’autre de ses livres passés. Ultérieurement, dans une conversation apparemment sans rapport, il apprenait que cet interlocuteur était consulteur du Saint-Office. On lui demandait aussi de s’expliquer sur tel chapitre d’un livre déjà chez l’éditeur ou sur tel aspect d’un brouillon dont lui-même, l’auteur, n’avait pas souvenir de l’avoir jamais sorti de sa cellule.

Source sur les enquêtes du Saint Office : Journal d’un théologien (1946-1956),

indexation

Technorati Tags: , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2007/07/25/claude-geffre-precision/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :