Une journée en douce


affiche de la campagneDepuis le 6 juin, la Commission Européenne avait lancé une initiative pour une journée européenne contre la peine de mort, L’Europe souhaiterait qu’elle ait lieu le 10 Octobre de chaque année.

Jusqu’au début d’octobre ont été marqués par un insoutenable suspens : la journée européenne contre la peine de mort allait-elle avoir lieu ? On se souvient que l’une des conditions pour adhérer à l’Union Européenne consiste à avoir renoncé à la peine de mort. La Turquie le fit en 2004.

La Pologne, 1 état sur 28, avait-elle le pouvoir d’empêcher la mise en place d’une telle journée ? Le 19 septembre, RFI était pessimiste :  » La Pologne a obligé, mardi, l’UE à renoncer à son projet d’instituer une Journée européenne contre la peine de mort, le 10 octobre »

Pierre Benazet disait pour l’AFP:

« La position du gouvernement est probablement une nécessité, en terme d’affichage politique, à l’approche des législatives anticipées du 21 octobre, car le Parti des frères Kaczynski est doté d’un électorat très catholique. »

Mais il omettait la raison de cette remarque : la Pologne proposait en échange d’une telle journée une « journée pour la défense de la vie » où auraient été ajoutés condamnant aussi « l’euthanasie et l’avortement » Mais qu’ont donc à voir :

  • *la peine de mort,
  • *le choix et le droit de mourir dans la dignité,
  • *le fait que le corps des femmes leur appartiennent ?

En quelque sorte, l’Europe doit-elle accepter l’affirmation doctrinale que « la vie commence dès la conception » alors que la vie commence à la première division de cellules il y a des milliards d’années ?

On se souvient que la Pologne a aussi refusé que la charte des droits fondamentaux ait une valeur juridique supérieure à celle de son droit national (à l’exception des articles concernant le travail, du fait de l’agitation de Solidarnosc, fidèle soutien des jumeaux). Les articles refusés par la Pologne concernent les minorités sexuelles. Les législations féministes dont le divorce et l’IVG n’ont pas été inclus dedans du fait des mêmes pays (Irlande, Pologne, Malte). « L’intéressant avec la citoyenneté, c’est qu’on peut être contre ! »

Quand on pense à tous les freins mis pour l’adhésion de la Turquie de crainte d’un supposé fondamentalisme musulman ?? Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe.

Bien relayée par le Conseil de l’Europe, qui demande aux polonais de faire, dans les urnes, ce qui convient pour que la Pologne participe à cette journée manifeste depuis 2003, cette journée a tout de même eut lieu… en douce.

indexation

Identificateurs Technorati : , , , , , , , ,

Powered by ScribeFire.

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2007/10/15/une-journee-en-douce/trackback/

RSS feed for comments on this post.

13 commentairesLaisser un commentaire

  1. En Toscane, le 30 novembre est Fete Régionale. Les écoles, les administrations sont fermées. Pour la première fois, à ce qu’on sache, dans l’histoire de l’humanité, le 30 novembre 1786 étaient abolies la peine de mort et la torture dans ce qui était alors le Grand-Duché, passé à la maison de Loraine après la disparition du dernier héritier des Médicis.

    Avant meme la Révolution française.

    La Pologne est un peu en retard…

  2. Ce n’est malheureusement pas une question de retard ou d’avance, car il devient furieusement moderne d’être à la fois pour la peine de mort et contre la liberté de l’avortement.

    C’est une question de choix philosophique:

    Soit on décide que l’être humain est un assemblage de cellules (et dans ce cas la première cellule est humaine) soit on ne conçoit l’humain que comme un « être avec », un être social. Je crois que c’est Winnicott (pédiatre et psychanalyste pour enfants) qui disait qu’un bébé seul, ça n’existe pas, un bébé n’existe qu’en relation avec son entourage. A plus forte raison un embryon.

    Pour la peine de mort, je pense qu’on est dans le même processus de choix: on décide que ce qui fait l’humain, c’est son histoire, les liens tissés avec un entourage et une société. L’humain s’est construit doucement à travers tous ces liens successifs, il est devenu capable d’en construire d’autres, il en construit en permanence.

    Une société qui s’arrogerait le droit de détruire cela, c’est bien un être humain qu’elle détruit et elle perdrait sa dignité en violant la première de ses lois.

  3. La religion catholique d’ailleurs, n’a pas toujours eu cette sacralisation de l’embryon dès la première cellule.

    Elle considérait à une époque que l’âme n’habitait l’embryon qu’au bout d’un certain temps, et curieusement (car, ça n’avait à l’époque aucune conséquence pratique) qu’elle mettait un peu plus de temps à se décider à venir habiter un embryon s’il était de sexe féminin.

    Où va se nicher la misogynie!

  4. mc Said
    Elle considérait à une époque que l’âme n’habitait l’embryon qu’au bout d’un certain temps, et curieusement (car, ça n’avait à l’époque aucune conséquence pratique) qu’elle mettait un peu plus de temps à se décider à venir habiter un embryon s’il était de sexe féminin.

    Certes. C’est la querelle de l’animation médiate ou immédiate. Animation =« entrée de l’âme dans le corps », concept néo-platonicien. et « médiate »= moyenne donc au milieu de la grossesse.

    La querelle de l’animation et les différentes positions successives de l’église catholique sur ces questions sont bien résumées sur le site de l’église gallicane. Ce résumé montre que l’évolution dans ces diverses positions sont fonction de la misogynie du temps et non de la théologie chrétienne.

  5. @ mc

    Ce n’était de ma part qu’une boutade, expression de mon exaspération, parce que je suis bien d’accord avec vous.

  6. J’aimerais juste faire remarquer à l’auteur de ce blog [passage modéré] sa digression sur la Turquie. Je cite:

    « Quand on pense à tous les freins mis pour l’adhésion de la Turquie de crainte d’un supposé fondamentalisme musulman ?? Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe. »

    [passage modéré]

    Premièrement: vous usez d’un raccourci[passage modéré] qui voudrait lier la réticence des européens à une crainte infondée.
    Deuxièmement: votre propos est [passage modéré]
    Troisièmement: vous exposez votre point de vue, [passage modéré]
    Quatrièmement:[passage modéré] vous suggérez que l’idée de l’existence d’un fondamentalisme musulman en Turquie est infondée puisque, je cite, « supposée ». Puis, vous écrivez: « Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe. » qui implique que vous reconnaissez l’existence d’un Islam radical en Turquie…
    Cinquièmement: par ce propos(« Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe. »), vous émettez l’hypothèse qu’il existe d’autres fondamentalismes en Europe (ce que je ne nie pas), que ceux-ci, contrairement et injustement vis-à-vis du fondamentalisme islamiste turque, sont acceptés ou tolérés… [passage modéré] On ne peut comparer le fondamentalisme musulman au fondamentalisme chrétien par exemple, ni dans son ampleur, ni dans sa forme, ni dans les conséquences tangibles des ses excès.

    [passage modéré]

    ps: dois partir, pas le temps de corriger, ça vous fera de l’exercice…

  7. février 2008 at 9:52 Pierre Said:
    ps: dois partir, pas le temps de corriger, ça vous fera de l’exercice…

    J’ai fait l’exercice. Peut-être ne l’ai-je pas fait dans le sens que vous imaginiez ? J’ai l’habitude de supprimer danas les commentaires tous les propos grossiers, essentialistes et les jugements de valeur quand il ne sont pas démontrés. J’ai aussi supprimé ce qui est contraire à la netiquette.

    J’ai publié le reste qui méritait discussion.

    février 2008 at 9:52 Pierre Said:
    On ne peut comparer le fondamentalisme musulman au fondamentalisme chrétien par exemple, ni dans son ampleur, ni dans sa forme, ni dans les conséquences tangibles des ses excès.

    Pouvez vous démontrer que les fondamentalismes chrétiens ne sont pas comparables aux fondamentalismes musulmans ? Comment définissez vous « fondamentalisme » ? En particulier, pouvez vous appliquer les critères que vous donnez : ampleur, conséquences, excès aux fondamentalismes chrétiens ?

    février 2008 at 9:52 Pierre Said:
    vous suggérez que l’idée de l’existence d’un fondamentalisme musulman en Turquie est infondée puisque, je cite, “supposée”.

    « puisque » suggère une causalité directe. Or, il me semble que « supposé » ne signifie pas la même chose que « infondé ». Il en résulte que votre interprétation manque au moins de nuance.

    En revanche, il est certain qu’en basant le fond de sa critique sur l’usage du français, on doit faire attention à ce qu’on écrit. Sans doute auriez vous dû prendre le temps de relire ?

    février 2008 at 9:52 Pierre Said:
    Puis, vous écrivez: “Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe.” qui implique que vous reconnaissez l’existence d’un Islam radical en Turquie…

    Ma phrase « implique » d’autant moins votre interprétation que

    *« Islam radical » et « fondamentalisme musulman » ne sont pas des synonymes. On s’en rend vite compte quand on lit les quelques auteurs cités dans ce blog (A. Meddeb, M. Arkoun, B. Etienne, O. Roy, G. Keppel, etc…)
    *Ma phrase dit « en Europe ». A ma connaissance la Turquie n’est pas encore en Europe

    Sans doute auriez-vous dû prendre le temps de relire ?

    février 2008 at 9:52 Pierre Said:
    vous émettez l’hypothèse qu’il existe d’autres fondamentalismes en Europe (ce que je ne nie pas), que ceux-ci, contrairement et injustement vis-à-vis du fondamentalisme islamiste turque, sont acceptés ou tolérés…

    Ce n’est pas une hypothèse mais un fait. Lisez Fath, Baubérot, cela vous éclairera.

  8. Il faudra un jour qu’on m’explique la différence entre la modération et la censure…
    Certes je reconnais avec fair-play que certaines remarques étaient inutiles ou de simples « jugements de valeur ». Néanmoins, pas de grossièreté ni d’essentialisme, vous pourriez au moins [passage modéré] de le concéder.

    De quel exercice parlez-vous ? Je parlais de correction orthographique pour ma part…

    Citation:
    février 2008 at 9:52 Pierre Said:
    vous suggérez que l’idée de l’existence d’un fondamentalisme musulman en Turquie est infondée puisque, je cite, “supposée”.

    “puisque” suggère une causalité directe. Or, il me semble que “supposé” ne signifie pas la même chose que “infondé”. Il en résulte que votre interprétation manque au moins de nuance.

    En revanche, il est certain qu’en basant le fond de sa critique sur l’usage du français, on doit faire attention à ce qu’on écrit. Sans doute auriez vous dû prendre le temps de relire ?
    Fin de citation

    Infondé: dénué de fondement
    Fondement: cause, raison
    Or, supposer signifie émettre l’hypothèse qui nous semble la plus vraisemblable. Autrement dit, on suppose si justement il nous manque une assise vérifiable, tangible afin d’avancer malgré tout, par le jeu de l’infirmation/confirmation. Une supposition, par conséquent, n’est pas infondée puisqu’une raison, une cause, quelque soit sa nature, nous ammène à « penser » ceci plutôt que celà.
    Je ne peux donc que m’incliner et vous donner raison sur ce point.
    Cependant, la cause à l’origine de la supposition, peut elle-même être: approximative, interprétée, extrapolée, imaginée. En somme, non-vérifiée et non-valable dans notre contexte.
    Et c’est là, semble-t’il que j’ai fait une erreur: celle de reprendre vos mots à vous dont vous avez je suppose par maladresse usé en commettant la même confusion de sens que celle que vous me reprochez.

    D’autre part, vous sous-entendez que j' »aur[ais] dû prendre le temps de relire ». Peut-être. Mais est-il bien nécessaire de m’assomer avec celà par deux fois…surtout lorsque l’on sait maintenant la confusion que vous même avez opéré dans votre texte ?

    Concernant les fondamentalismes musulman (FM) et chrétien (FC):

    …les dérives qui en sont issues ne sauraient -je ne vois honnêtement là-dessus aucune tergiversation possible- être mises sur un même plan. Votre texte est clair: il est question d’aujourd’hui et non d’hier. Est-il alors vraiment besoin de donner des exemples ? Je pense que vos lecteurs sont bien informés et sauront trouver dans leur mémoire bon nombre d’exemples ; qu’ils sont doués de bon sens et suffisamment lucides pour faire la part entre le FM et le FC.

    Je suis ignorant -c’est ma nature et ne l’ignore pas- mais tente de ne pas me perdre dans des débats de pseudo-intellectuels qui finissent par se perdre d’eux-mêmes dans les méandres de la pensée pour elle-même, les impasses des égos et la tromperie des mots et de la réthorique tout ça pour passer à côté de l’évidence même.

    Autre point:

    Citation:
    février 2008 at 9:52 Pierre Said:
    Puis, vous écrivez: “Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe.” qui implique que vous reconnaissez l’existence d’un Islam radical en Turquie…

    Ma phrase “implique” d’autant moins votre interprétation que

    *“Islam radical” et “fondamentalisme musulman” ne sont pas des synonymes. On s’en rend vite compte quand on lit les quelques auteurs cités dans ce blog (A. Meddeb, M. Arkoun, B. Etienne, O. Roy, G. Keppel, etc…)
    *Ma phrase dit “en Europe”. A ma connaissance la Turquie n’est pas encore en Europe

    Sans doute auriez-vous dû prendre le temps de relire ?
    Fin de citation

    Je vous le concède, « FM » et « Islam radical » ne sont pas synonymes, sur le papier.
    Néanmoins nous savons, que le fondamentalisme porte en lui les racines du radicalisme. Le pas à franchir est particulièrement ténu. La réalité prend le pas sur les mots.
    Désormais, remplacez: « Islam radical » par « FM », ce qui donne:
    « Puis, vous écrivez: “Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe.” qui implique que vous reconnaissez l’existence d’un fondamentalisme musulman en Turquie… »
    …fondamentalisme qui porte en lui les germes de l’Islamisme radical ; fondamentalisme par csqt considéré, à raison, à mon sens, comme bcp plus dangereux que les autres fondamentalismes et traité (c’est votre terme) de manière adéquate par l’Europe.
    Voilà.
    Ensuite, à ma connaissance, tous les auteurs que vous citez ne font pas le distinguo entre FM et IRadical.
    Enfin, vous dites:

    Citation:
    *Ma phrase dit “en Europe”. A ma connaissance la Turquie n’est pas encore en Europe
    Fin de citation

    Qui a dit que la Turquie faisait partie de l’Europe ?
    Là, cher blogueur, malheureusement, vous auriez dû effectivement prendre le temps de « vous » relire.
    Vous n’avez pas écrit « en Europe » mais « devant l’Europe ». Or, il n’y a pas d’ambigüité possible puisque vous parlez de « Ma phrase » dans votre post, vous référant à votre propre phrase (“Tous les fondamentalismes ne semblent pas égaux devant l’Europe.”).
    Dois-je continuer plus avant ?…

    Pour finir:

    Citation
    qu’il existe d’autres fondamentalismes en Europe (ce que je ne nie pas), que ceux-ci, contrairement et injustement vis-à-vis du fondamentalisme islamiste turque, sont acceptés ou tolérés…

    Ce n’est pas une hypothèse mais un fait. Lisez Fath, Baubérot, cela vous éclairera.
    Fin de citation

    Vous semblez annoncer celà [passage modéré], comme s’il s’agissait d’une preuve irréfutable. Dans quelle mesure êtes vous alors en position de demander à vos interlocuteurs de nuancer leurs propos ?
    Toutes études, aussi érudits et diplômés en soient leurs auteurs, devraient être sujetes à l’exercice de notre esprit critique.
    D’autre part, « deux » auteurs, celà semble une base bien dérisoire pour établir un fait, tout au plus peuvent-ils donner une idée ou des idées concordantes, voire des pistes.
    Vous semblez en tout cas apprécier les raccourcis, ce qui peut être une bonne chose dans certains cas, mais imprudent dans d’autres, l’histoire nous l’a montré maintes fois déjà.

    Au plaisir de vous lire, dans un esprit de respect mutuel et de cordialité,

    Pierre J.

  9. Pierre Said:

    Il faudra un jour qu’on m’explique la différence entre la modération et la censure…

    Je vois que vous avez trouvé vous même : jugements de valeur sans arguments pour les fonder, essentialisme et grossièreté. J’assume de censurer ce type de propos : mon blogue n’est pas un forum de usenet.

    Pierre Said:
    Je parlais de correction orthographique pour ma part…

    La rigueur de pensée me semble plus importante que l’orthographe.

    Pierre Said:
    surtout lorsque l’on sait maintenant la confusion que vous même avez opéré dans votre texte ?

    Je n’ai fait aucune confusion. J’ai bien noté vos négligences en orthographe. J’ai juste opéré un choix : la rigueur de pensée me semble plus importante que l’orthographe. C’est sur ce plan que je vous conseillais de vous relire.

    Toutefois, à bien considérer votre emploi de « confusion », aurais-je dû considérer que vos choix sont une référence ?

    Pierre Said:
    Cependant, la cause à l’origine de la supposition, peut elle-même être: approximative, interprétée, extrapolée, imaginée. En somme, non-vérifiée et non-valable dans notre contexte.

    Là vous vous contentez d’une simple affirmation sans donner la moindre preuve à l’appui de « approximative, interprétée, extrapolée, imaginée, non-vérifiée et non-valable dans notre contexte ».

    En quelque sorte, vous êtes dans « l’opinion ». Pas de source, pas d’évènement, pas même de référence littéraire.

    Pierre Said:
    les dérives qui en sont issues ne sauraient -je ne vois honnêtement là-dessus aucune tergiversation possible- être mises sur un même plan. Votre texte est clair: il est question d’aujourd’hui et non d’hier.

    Bien évidemment, les dérives des fondamentalismes chrétien et musulman peuvent être mises sur le même plan aujourd’hui comme hier.

    Le fait que vous ne soyez pas bien informé (comme le montre votre incapacité à donner exemples précis et comparaison, ne peut en rien justifier ce péremptoire « honnêtement là-dessus aucune tergiversation possible »

    Il suffit de réfléchir de quoi est fait le fondamentalisme quelle que soit la religion qui le secrète. Je vois que cela vous manque au fait que, quand on vous cite 7 auteurs vous n’en retenez que 2.

    Pierre Said:
    Toutes études, aussi érudits et diplômés en soient leurs auteurs, devraient être sujetes à l’exercice de notre esprit critique.

    1- Pour que la critique d’une étude soit valide, il faut d’abord l’avoir lue.
    2- la critique est d’abord argumentation portant sur des points précis. Localement dans votre critique de mes propos, vous reconnaissez vous même avoir commis plusieurs confusions :
    *celle que je n’avais pas le choix entre corriger votre orthographe et corriger vos jugements de valeur à l’emporte pièce
    *celle qui consiste à confondre fondamentalisme musulman et islam radical.

    Pour le reste, vous en restez à l’affirmation péremptoire (assortie de jugement de valeur comme « honnêtement » qui montre que quiconque n’est pas aussi approximatif que vous ou aussi mal informé que vous serait malhonnête)

    Documentez vous avant de prétendre au jugement critique !

  10. Si la « conception » est l’entrée du spermatozoïde dans l’ovule, alors la vie commence bien avant, le spermatozoïde étant un organisme vivant.

    Cependant je suis bien d’accord sur la primauté du vivant sur le « à naître ».

    Mais si l’on interdit l’avortement car l’on considère le spermatozoïde comme étant égal à la femme adulte, que fait-on lors de la procréation si ce n’est une extermination?

    Car pour en faire naitre un on en tue 3 à 400 000 000.

    Cela me fait rappeler que le Vatican a interdit si je me souviens bien une pratique assez spéciale que certains adolescent et jeunes adultes se plaisent à pratiquer.

    Big Monsieur XVI is watching you. Chaque parcelle de notre vie fait l’objet d’une règle de leur part.

    A lire vos commentaires du dessus, un mot m’interpelle : « essentialisme ». Qu’entendez vous par ce terme?

    Cordialement, Anthaeus.

  11. antheus a dit:
    Mais si l’on interdit l’avortement car l’on considère le spermatozoïde comme étant égal à la femme adulte,

    Pour qu’il y ait avortement, il faut qu’il y ait « embryon » qui est le produit de la fusion entre le spermatozoïde et l’ovule. L’embryon n’est pas une personne contrairement à ce qu’imaginait Gallien. Le foetus, état suivant, n’est pas plus une personne sauf « en devenir ».

    antheus a dit:
    le spermatozoïde étant un organisme vivant.

    L’ovule aussi, donc les parents sont 4

    antheus a dit:
    A lire vos commentaires du dessus, un mot m’interpelle : “essentialisme”. Qu’entendez vous par ce terme?

    « Par opposition à l’existentialisme, l’essentialisme philosophique vise à accorder le primat à l’essence sur l’existence, ce qui a pour effet de nier la liberté de l’individu, alors réduit au produit de déterminismes qui le définissent et dont il ne peut s’extraire.L’essentialisme tend à réactualiser un débat opposant la nature et la culture. » quelques uns voient dans l’essentialisme l’embryon de tous les racismes.

  12. Merci pour vos précisions.

    Si je vous suis bien, un comportement dit essentialiste se retrouve par exemple chez un militant d’extrême droite quand celui ci dit que tous les noirs ou les arabes sont des « racailles », mot cher à Sarko 1er?
    Si c’est le cas, effectivement cette doctrine est largement condamnable.

    Encore merci pour vos précisions. Bon dimanche.

  13. … émanant de Bruxelles, la création d’une journée contre la peine de mort génère une sorte de malaise: la peine de mort, on peut être pour ou contre, et en affirmant une opposition par de tels moyens, c’est l’opinion de pas mal de monde qu’elle nie (alors que les tenants de la peine de mort ont des arguments à faire valoir – sans parler, en outre, des « pro-vie »). Terrorisme idéologique? Je suis tenté de le dire, même si je ne suis pas partisan de la peine de mort pour des coupables.

    Cela, au contraire d’une « journée de la femme », ou « de l’enfant », ou « de la pomme de terre »: on ne peut être pour ou contre cela, c’est présent et c’est tout – comme des faits, non des idées ou des choix de société.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :