Double langage chez les Témoins de Jéhovah


Tout le monde sait que les Témoins de Jéhovah refusent les transfusions sanguines. Cela conduit la médecine à déplorer des décès qui auraient pu être évités.

Toutefois, en 1961, les Témoins de Jéhovah ont admis l’utilisation de produits dérivés du sang ; cette décision a amélioré la situation des malades. Officiellement, l’organisation a continué d’affirmer que sa doctrine sur le sang n’avait pas changé, malgré de nombreuses évolutions introduites telle celle sur la transplantation d’organes.

Il existe une association des Témoins de Jéhovah pour une réforme des directives dur le sang, (Associated Jehovah’s Witnesses for Reform on Blood ) autant dire des dissidents qui agissent avec une prudence de sioux.


Procès contre l’état bulgare

L’AJWRB publie les fichiers bulgares Il s’agit des textes de la commission gouvernementale chargée de défendre la décision de l’état bulgare de suspendre la caractéristique de culte reconnu aux Témoins de Jéhovah pour les raisons suivantes :

« le gouvernement maintient que les Témoins de Jéhovah prêchent le mépris des institutions démocratiques et des symboles nationaux et exigent de leurs adeptes de désobéir à la loi quand elle est « contraire à la loi divine« . Aussi le gouvernement soumet [ce cas] que les Témoins de Jéhovah refusent de porter les armes et de travailler dans les services publics et qu’ils promeuvent l’établissement d’une société théocratique. Ces éléments de leur doctrine me en danger la sécurité nationale. »

« Le gouvernement considère que les Témoins de Jéhovah son intolérants et peuvent devenir violents à l’endroit des autres religions, qu’ils recherchent la marginalisation sociale et récusent l’intégration dans la société. Bien plus, leur doctrine n’a pas de respect pour la valeur de la vie humaine quand elle exige le refus de la transfusion sanguine quand bien même cette décision mène à la mort. »

« Le gouvernement conclut que la suspension de l’enregistrement et des activités de l’association était une mesure de nécessité préventive. Du fait des doctrines dangereuses des témoins de Jéhovah et à cause de leurs tentative de capter des adeptes, spécialement des mineurs, les autorités bulgares doivent agir sans attendre la réalisation des graves conséquences des activités des Témoins de Jéhovah. Le gouvernement maintient que la suspension des l’association était légale.  »

Dans sa conclusion, la commission des droits de l’homme de l’Union européenne fait une injonction à chacune des deux parties :

*le gouvernement bulgare doit produire une loi autorisant l’objection de conscience au service militaire

*la commission prend en compte que les Témoins de Jéhovah laissent à leurs fidèles le libre choix devant la nécessité des transfusion sanguines ns sanction ni exclusion

Il apparaît donc que les Témoins de Jéhovah ont pris des engagements devant la commission européenne aussi bien sur la question des transfusions de sang que sur l’acceptation d’un service civil alternatif

conclusion

L’AJWRB se demande si la structure de gouvernance de la Watch Tower entretient deux directives selon que ses fidèles sont bulgares ou non ou si la gouvernance a raconté des bobards à la Commission de l’union Européenne pour les droits de l’homme dans le seul but de retrouver son agrément comme culte reconnu.

En effet, jusqu’ici, les Témoins de Jéhovah refusent aussi les dispositions propres aux objecteurs de conscience comme le cas s’est vu tant que la conscription exista en France et, d’un autre côté, 1 mois après l’accord amiable entre l’état bulgare et les témoins de Jéhovah, la structure de gouvernance affirmait que sa politique vis à vis de la transfusion sanguine n’avait changé en rien.

Depuis 1998, il semble que les positions de chacune des parties n’aient pas changé

indexation

Identificateurs Technorati : , , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2011/05/14/double-langage-chez-les-temoins-de-jehovah/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. La Tour de Garde est un business international.
    Des hommes d’affaire d’origine plus ou moins religieuse ont, il y a 130 ans, instrumentalisé la bible pour en faire un juteux fonds de commerce.
    Pour se démarquer de la chrétienté, ces gens là ont inventé une série d’interdits dont celui de l’interdiction des transfusions sanguines.

    Le drame est qu’ils interdisent à des parents de faire transfuser leurs enfants en cas d’extreme urgence thérapeutique !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :