le 7ème jour


Dans Gn 2, aux versets et 3, on lit

Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant.

Plus loin dans Exode 34

Tu travailleras six jours, et tu te reposeras le septième jour ; tu te reposeras, même au temps du labourage et de la moisson.

et même dans Exode 35

On travaillera six jours ; mais le septième jour sera pour vous une chose sainte ; c’est le sabbat, le jour du repos, consacré à l’Éternel. Celui qui fera quelque ouvrage ce jour-là, sera puni de mort.

on répète encore dans Deutéronome 5 12 :14

Observe le jour du repos, pour le sanctifier, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton boeuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi.

Il n ‘y a pas de doute ; La Bible le dit 4 fois et peut-être plus  : le 7ème jour, on se repose !!! Et dire que pour 1 seul verset de Lévitique ; on a vu des manifestations dans les rues, on a vu l’évêque Barbarin, le rabbin Bernheim, Le pasteur Baty inciter à la manifestation pour empêcher le vote d’une loi civile, celle du mariage pour tous.

Mais pour la sueur du travailleur pauvre ? — « Bienheureux les pauvres », qu’il disait !!–

  • 30 ans de pression sur les salaires,
  • ou le régime de travail partiel dans les grandes surfaces commerciales,

Tout çà empêche de boucler le mois, et il n’y a plus personne chez les écclésiastiques  !!!! Pour empêcher le travail le 7ème jour, plus d’évêque Barbarin plus de rabbin Bernheim, plus de pasteur Baty.

Mais qu’est-ce qu’ils fichent ???

Mais pourquoi le rabbin ne grimpe-t-il pas au micro ??? parce que le judaïsme a quelque chose à dire : il inventé le repos du 7ème jour, régulièrement le 7ème en un temps où les jours de repos étaient fixés arbitrairement par les astrologues babyloniens et depuis, de génération en génération, il respecte le repos du 7ème jour….

Mais pourquoi l’évêque ne court-il pas à la télé ? Ne disait-il pas que sur les questions sociétales, il était comme tout le monde, comme tous les citoyens, désireux de donner son avis et libre de le faire ? Et là, quand on veut diminuer l’espérance de vie des travailleurs de la grande distribution,1 quand on veut résumer le tourisme à acheter des parfums nuit et jour et les loisirs à acheter des outils le dimanche, il n’a rien à dire l’évêque ?

On a connu l’ECAR plus diserte sur le sujet !! Alain Cabantous en rappelle les différentes étapes. dont  celle-ci, savoureusement d’actualité :

en 1693, dans les statuts synodaux du diocèse d’Avranches, l’évêque rappelle : « Nous défendons à tous les marchands d’exercer leurs commerces aux jours de fêtes et de dimanches et de tenir des foires et marchés soit pour vendre soit pour acheter. Nous défendons aussi à tous les artisans d’exercer leurs arts et métiers auxdits jours comme barbiers, maréchaux, cabaretiers, chartiers, voituriers et autres.

« Nous exceptons toutefois les cas d’évidente nécessité dans lesquels il est permis de vendre certaines marchandises comme pain, vin, cidre, viande et à certains artisans d’exercer leurs arts et auxdits jours comme à des chirurgiens et apothicaires, boulangers, rôtisseurs,
bouchers pendant les chaleurs de l’été ; maréchaux, charrons, charpentiers pour secourir les équipages de ceux qui se trouvent en voyage, dans des besoins pressants et inopinés : les chartiers pour empêcher la perte des biens de la terre après avoir pris la permission de leur curé, le tout néanmoins hors le temps du service divin autant qu’il se pourra.

« Nous ordonnons aux curés, vicaires et à tous les autres confesseurs de refuser l’absolution aux marchands et artisans qui contreviendront au présent statut. Nous exhortons les seigneurs, magistrats et juges des lieux d’employer leur autorité pour empêcher la tenue des foires et marchés aux saints jours et pour les faire transférer à d’autres jours et empêcher les artisans de faire lesdits jours l’exercice de leurs arts et exécuter en cela les ordonnances de nos rois qui les défendent. »

Il avait du cran, l’évêque d’Avranches, au 17ème siècle !! De nos jours, la CFTC,2 la CFDT signent des accords sur travail dominical « pour préserver l’emploi« .

Allo ? Barbarin ? Pourquoi tu tousses ?3

Tous jouent à contre-emploi !! Ça se lamente sur la perte des repères , la
destruction de la famille,
la rupture du lien social… S’il n’y a plus de dimanche pour aller voir la grand-mère en famille, on le fait quand ? On organise comment le week-end alterné des parents divorcés si le dimanche se banalise et devient un jour comme les autres avec un autre jour de compensation ? Juste au moment où le pape dit aux curés d’assouplir leurs positions devant les divorcés remariés….

Tous jouent à contre-emploi  comme en 1906 où il fallut attendre la catastrophe de Courrières pour qu’une chambre anticléricale vote la loi du 13 juillet 1906 qui accorde le repos dominical. Elle ne s’imposera réellement qu’après la Première Guerre Mondiale, en 1919, en même temps que la journée de 8 heures avec 11 heures de repos consécutifs par 24 heures.. Avant la loi sur le repos dominical, 45% des employés avaient une espérance de vie inférieure à 40 ans. Serais-ce là la solution que les grandes surfaces de bricolage et de jardinage ont trouvé pour la réforme des retraites ????? ?

Payer l’astreinte ou payer les salariés ?

Tracts Yes Week-end payés par Leroy Merlin et CastoramaAlors, Le consentement des travailleurs volontaires suffit-il
pour travailler le dimanche ?

  • Tous ne sont pas volontaires :
    Pas tous
  • Le consentement des salariés du magasin de bricolage de
    Villetaneuse est-il suffisant pour ouvrir le magasin le dimanche? Ce consentement vaut-il également pour celui de Tourville la rivière ?4 ?
  • En quelque sorte, le magasin peut il étendre cette condition d’embauche pour les nouveaux salariés ? Auquel cas, c’est dans le contrat et le motif de rémunération exceptionnelle disparaît tandis qu’apparaît le dumping social sur les conditions de travail
  • Le consentement des travailleurs de Leroy-Merlin suffit-il pour autoriser Monoprix à ouvrir aussi ?

Si depuis 2009, il y a une loi de dérogation à la loi de 1906, on peut penser que l’intérêt général son mot à dire devant « la concurrence libre et non faussée ». En la matière, le consentement est obtenu dans une négociation asymétrique. Les salariés n’ont pas de conseil juridique ; ils contestent la démarche syndicale qui tente de faire appliquer la loi. Ils se trompent d’adversaire car la loi protège le faible que la liberté du fort asservit 5. Est-elle faussée la concurrence faite au commerçant indépendant dans un village proche d’un tel centre commercial s’il est obligé d’ouvrir le dimanche pour survivre parce que le centre commercial le fait ? Si le dimanche travaillé gagne du terrain, les emplois gagnés dans les grandes surfaces seront perdus dans les commerces traditionnels. Ce ne sont pas les emplois qui gagnent mais la dérégulation.

Travailler plus pour gagner plus ?

Si on augmente le salaire qu’ils gagnent pour un temps plein, le SMIC ,le plus souvent, de 300 euros, y a-t-il encore des volontaires ? Faudrait savoir ce qu’on veut ? 63% des Français sont favorables à l’ouverture des magasins le dimanche. Tandis que le Journal du dimanche publie un sondage que montre que 33% des français accepteraient derésultat de sondage dans le JDD travailler le dimanche , 67% refuseraient mais que, sur l’échantillon enquêté 21% travaillent déjà tous les dimanches ou certains dimanches. Ou bien faut-il alors engager une brigade d’étudiants pour faire tous les samedis et tous les dimanches ? Et ces étudiants, on continue de les payer à l’heure ou bien on consent à leur donner 1 denier d’argent6, je veux dire le SMIC, pour les 4 Ouiquendes ?? Le travail des étudiants est l’un des facteurs d’échec universitaire ; ce risque doit être compensé. Alors les entreprises de commerce de jardinerie et de bricolage serait financièrement capable de payer l’astreinte de 120000 euros par magasin ouvert le dimanche quand elles se mettent délibérément hors la loi mais elles ne sont pas capables d’augmenter les salariés en sorte qu’ils aient vraiment le choix d’être ou non volontaires pour travailler le dimanche ? Il faut fixer la compensation du travail dominical à un niveau suffisamment élevé pour qu’elle soit dissuasive en sorte que les périmètres d’usage de consommation exceptionnels ne s’étendent pas outre mesure. La circulaire sous le lien expose le cadre d’application de la loi de 2009 si clairement qu’on se demande de quel « maquis » parlent les journalistes des échos et de quel imbroglio parlent ceux, si intelligents du Figaro ?

quelle est donc cette modernité que certains
nous chantent
si elle est basée sur la régression sociale et8 si elle désynchronise la société ?

Allo ? Baty ? Il n’y a pas d’abonné au numéro que j’ai demandé ? 7

notes

1 Rapports du Conseil économique, social, et environnemental, « le travail de nuit : impact sur les conditions de travail et de vie des salariés », François Édouard , 2010.

2 Confédération des travailleurs chrétiens, avec pour slogan « la vie à défendre« 

3 Tonton pourquoi tu tousses ? Par Fernand Raynaud.

4 quatorze Leroy-Merlin et Castorama défient l’interdiction dont 9 ont été condamnés. Le Parisien 29/09/2013

5 Des manifestations financées par Leroy Merlin et Castorama, Le mOnde, mai 2013 et Huffington Post 30-sept-2013

7 Le 22 à Asnières par Fernand Raynaud sur le site de l’INA.

8 Histoire du repos dominical, Un jour pour faire société, Daniel Perron, 2010

indexation

indicateurs technorati : ,, , , , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://pharisienlibere.wordpress.com/2013/10/04/le-7eme-jour/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Ne pas oublier non plus Amos 8, 4-7


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :