Le contexte peut-il servir de mot d’excuse ?

Une compréhension athée des questions de contexte incite à penser que l’interprétation contextuelle est l’une de ces entourloupes de croyant « pour sauver son dogme » . Contrairement à l’idée reçue, le contexte ne justifie pas l’injustifiable.

(suite…)

Crédulité et Science-fiction

Deux petits entrefilets de participants fièrement athées, dans une rubrique de questions et réponses supposées échanger du savoir attestent de la crédulité des athées. Noter le touchant aveu, en gras, décrivant le but des participants athées quand ils participent à ce genre de rubrique !! Ils pourraient être du même auteur.

Raboutons- les ; on obtient ce petit texte qui compile la plupart des stéréotypes athées sur la relation des chrétiens à la Bible.

<<A ce que j’ai compris et retenu de mes cours d’Histoire, durant des siècles, l’Église interprétait la Bible au sens littéral, tout ce qui y est écrit était considéré comme réel. Puis avec les avancées scientifiques, la Bible a été considéré comme un ouvrage métaphorique. Comment ce changement s’est-il opéré ? Y-a-t-il eu une cassure précise ou le discours allégorique est apparu peu à peu ?Et surtout comment l’Église a-t-elle réussi à conserver sa crédibilité ? >>

<<depuis quelques dizaines d’années, les croyants peuvent parler de mythe à propos des récits de l’ancien testament ; auparavant ils auraient été classés hérétiques. Parler de métaphore et d’allégorie est une façon récente pour les croyants de retomber sur leurs pattes quand les athées se
sont suffisamment fichus de leur tronche
>>

Détaillons maintenant chacune des stéréotypes contre-factuels

(suite…)

Librairie, Librairies

Cela fait un bout de temps que je voulais dire tout le bien que je pense d’un ouvrage de Jean Louis Ska, s.j. "l’ancien testament expliqué à ceux qui n’y comprennent rien ou presque" dont les plus curieux peuvent trouver des extraits sous le lien.. En même temps, je voulais piquer la couverture sur "La
librairie.com"
, le portail de vente des librairies indépendantes et, manque de pot, la couverture n’est pas disponible. Il faut dire que ce type de sujet n’engendre pas un volume de ventes remarquable.

La recherche de Jean Louis Ska sur le site de Bayard son éditeur donne ceci : déception ! L’ouvrage date de 2012, ce n’est plus de l’actualité. Toutefois, la spécialité des éditions Bayard est les religions et les sciences humaines. Il faut dire que SKA s.j. publie surtout chez Lessius et au Cerf.

L’originalité de La Librairie.com consiste à rerouter votre achat sur la librairie la plus proche de votre domicile en lui fournissant la logistique de la vente en ligne. Comment les 1000 librairies indépendantes que fédèrent La Librairie.com espèrent-elles concurrencer l’amazone qui les étouffe s’ils ne sont pas fichus de fournir les mêmes services ?

indexation

indicateurs technorati : ,
,

Published in: on 27 septembre 2013 at 10:05  Laisser un commentaire  

l’ignorance est-elle une preuve d’orthodoxie ?

Les églises fondamentalistes américaines, et la plupart des églises évangéliques, récusent toute exégèse « moderne », c’est à dire basée sur les mêmes sciences humaines que celles utilisées pour toutes oeuvres littéraires auxquelles s’ajoutent la confrontation avec l’histoire et l’archéologie. On peut donc dire qu’elles privilégient l’ignorance  ; à noter que le prosélytisme musulman1 et l’athéisme2 partagent ces vues pour des raisons idéologiques fondées, elles aussi, sur l’ignorance

C’est assez normal si l’on considère que les églises conservatrices se constituèrent en « fondamentalisme » entre 1885 et 1895 pour lutter sur 2 fronts qui leur faisaient diablement peur :

  • *celui de l’exégèse allemande qui, depuis 1848 avait engagé des recherches telles que la Quête du Jésus historique ou la théorie documentaire en quoi elles voyaient une « destruction de la foi« 
  • *celui de l’infaillibilité pontificale décrétée à l’issue de la faillite du concile de Vatican I, qui privilégiait une interprétation autoritaire contre le travail des exégètes. Par ricochet, il entravait la liberté du travail universitaire quand le chercheur était ecclésiastique comme le montra la fondation de la Commission Biblique Pontificale3 suivi de la crise moderniste.

L’invention de « l‘inerrance verbale » est l’outil de la crise moderniste dans le protestantisme du 19ème siècle que le néo-conservatisme a contribué à relancer.

Toutefois, le meilleur exposé de la relation intrinsèque entre la volonté d’ignorance et le littéralisme est donnée par l’ami Daras. Il fait cela en deux temps :

Notes

  1. 1- Voir « Sola Scriptura et rien d’autre ! » par le Collectif Sahab-ed-Dine du 21mars 2011 sur le site « l’islam – défie le christianisme » qui prétend enseigner le flamenco aux gitans et le christianisme aux chrétiens.
  2. 2– Voir « croyances athées« 
  3. 3- Dont les décisions de 1902 à 1933 ont été invalidées par la recherche universitaire
  4. indexation

    Identificateurs Technorati : , , , , , ,

Existe-t-il une dogmatique athée ?

  • La religion – c’est l’obscurantisme !…soit
  • La religion – c’est presque à la limite l’illettrisme parce qu’elle ne tient pas compte des avancées scientifiques !…soit
  • La religion rend l’homme esclave parce qu’elle lui impose une vision du monde !….soit

(suite…)